Faire connaitre, promouvoir et protéger le Patrimoine Mobilier du Cantal
Calendrier
À LA UNE
Publications
Éditions des Cahiers des Amis du Patrimoine depuis 2006

 N° 1 - Le château de Pesteils, Polminhac (Cantal). 2006, 70 p., 12 € (+ frais de port 4 €).

 N° 2 - Carlat, deux églises, un rocher, une commanderie. 2006, 87 p., 15 € (+ frais de port 4 €).

 N° 3 - L'église de Bredons. 2008, 87 p., 15 € (+ frais de port 4 €).

 N° 4 - Saint-Géraud d'Aurillac, onze siècles d'histoire. 2009, 257 p., 20 € (+ frais de port 4 €).

 N° 5 - Musée Alfred Douët de Saint-Flour, 2011, 109 p. 18 € (+ frais de port 4 €).

 N° 6 - L'hôtel de la préfecture et les préfets du Cantal. 2012, 240 p., 20 € (+ frais de port 4 €).

 N° 7 - Le Chassan - un château, une famille, 2013, 127 p., 18 € (+ frais de port 4 €).

                          En partenariat avec la société La Haute Auvergne :
                          Art nouveau Art déco, 2016, 128 p., 22 € (+ frais de port 4 €).

RETROUVEZ LES DETAILS ICI

Éditions d'ouvrages de 1992 à 2002

  • Les magistrats d'Aurillac et leur cadre de vie au XVIIIe siècle
    03/02/2015

    1995. 47 p. 5 € ( frais de port 2 € ).

  • Art sacré contemporain
    03/02/2015
    Art sacré contemporain

    Le Rouget - Cayrols (Cantal) "Un chemin vers l'essentiel" œuvres de Jean Labellie. 1998, 105 p. 16 € ( frais de port 3,50 €).

    Ensemble unique de la Châtaigneraie, œuvre de Jean Labellie, peintre non figuratif, gage de haute spiritualité, et grand coloriste dont les vitraux aux bleus et aux rouges somptueux diffusent, dans les églises Sainte Thérèse au Rouget et Sainte Anne à Cayrols, une lumière propice au recueillement.

  • La cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour
    03/02/2015
    La cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour

    Itinéraires du Patrimoine. 2002, 56 p. 5 € ( frais de port 2 €).
    Rédaction Joël Fouilheron, Mathilde Lavenu, Benoît-Henry Papounaud. Photographies. Roger Choplain, Jean-François Ferraton, Philippe Michalet [et al.].

    Histoire de l’église cathédrale, si vénérable par son origine et sa consécration en 1466, si admirable par sa structure et ses proportions. Construite au sommet d’un éperon basaltique, en plusieurs étapes, sur un plan simple et fonctionnel, caractéristique du gothique flamboyant, sa façade occidentale associe deux fonctions : religieuse et civile et son chevet s’inscrit dans une composition hiérarchisée pyramidale. A l’intérieur, de nombreuses œuvres d’art attirent l’attention, telles l’un des très rares christs noirs en bois sculpté de France, de facture romane, la chasse des reliques de Saint-Flour et des vitraux conçus d’après les dessins de Viollet-le-Duc. La salle capitulaire abrite un trésor dont des pièces d’orfèvrerie illustrent plusieurs siècles de cet art et un ensemble de vêtements liturgiques appelés « ornements du roi ». Cet ouvrage est le premier à être consacré au patrimoine architectural du Cantal.

  • Les tapisseries du canton de Salers
    03/02/2015

    Descoeurs, J., Saint-Chamant, M. de et Garrigue, P., 1992, 70 p.


Catalogues d'exposition de 1989 à 2001
  • Jean Labéllie (Itinéraires)
    03/02/2015
    Jean Labéllie (Itinéraires)

    Aurillac, les Écuries, mars - juin 2001. 86 p. 20 € ( 4,50 € de port)

    Texte de présentation par Brigitte Mézard, CAOA du Cantal. Peintre contemporain, né au Rouget (Cantal) en 1920, créateur de vitraux et tapisseries, dont œuvre évolue depuis le réalisme des années 40 vers une abstraction lyrique des années 60-70 et un cheminement vers le Divin.

  • Orfèvrerie en Haute Auvergne
    03/02/2015
    Orfèvrerie en Haute Auvergne

    Aurillac, les Écuries, juin - septembre 1996. 241 p. 30 € ( 4,50 € de port).

    Réalisé par Brigitte Mézard, CAOA du Cantal. L'histoire de l'Orfèvrerie connaît des phases de rigueur contrastant avec d'autres, plus luxuriantes. Aux XIVe et XVe siècles les formes, les structures et les fonctions se fixent, tant pour les objets religieux que pour les objets profanes : pixide à l'origine du ciboire, monstrance à celle de l'ostensoir. Les décors varient et évoluent à partir de Louis XIV. Les siècles successifs adaptent les objets aux styles, mais les fonctions et structures restent et l'esprit d'innovation et de création s'applique surtout aux décors appliqués, gravés, ciselés.

  • Les Majestés du Cantal
    03/02/2015
    Les Majestés du Cantal

    Paris, Musée du Luxembourg, septembre - novembre 1992. 200 p. 20 € ( 4,50 € de port).

    Réalisé par Brigitte Mézard, CAOA du Cantal, et Bruno Saunier, inspecteur des monuments historiques. Malgré la fureur destructrice des guerres et des modes, L'Auvergne a conservé un patrimoine important et qui n'a pratiquement pas bougé. Elle connaît à l'époque romane un développement sans précédent du culte de la Vierge et les nombreuses statues crées en Haute Auvergne témoignent de la fidélité de cette région à représenter la Mère de Dieu. A la fin de l'époque médiévale et au XVe siècle de nombreuses églises sont dotées de statues de la Vierge de Pitié. Au XVIIe siècle, la Vierge occupe une place importante dans ce patrimoine et, à chaque étape, les artistes se sont attachés à représenter l'essentiel.

  • L'empereur, le roi et la république
    03/02/2015
    L'empereur, le roi et la république

    Les dons faits par l'État au diocèse de Saint-Flour
    Saint-Flour, musée de la Haute Auvergne, juillet - septembre 1990, 50 p.

  • La Vierge dans la statuaire du Cantal
    03/02/2015
    La Vierge dans la statuaire du Cantal

    Aurillac, Mauriac, Saint-Flour, juin - octobre 1989. 115 p.